Verger normand

Dis, tu te souviens, le week-end dernier, j'étais aux Rencontres de Cambremer, rassemblement de nombreuses appellations dans un petit village bucolique perdu dans le Calvados. Bucolique, c'est tout à fait ça, perdu c'est à peine exagéré. J'ai passé le week-end entier sans réseau sans 3G. Le genre de truc qui te donne envie de te fracasser la tête contre les murs à colombages des jolies maisons normandes. Tous les opérateurs arrivent à Cambremer... sauf Bouygues Telecom, qui, ce week-end-là, m'annonçait que le prix des communications en Europe allait baisser. Mais moi je m'en fous de téléphoner à Berlin ou à Madrid, je veux déjà pouvoir téléphoner de Cambremer!!!!!!!!!!

Et c'est là que je me rends compte que je suis finalement devenue celle que j'espérais ne jamais devenir: la meuf accro à son portable qui en veut à la Terre entière quand elle n'a pas accès à Facebook. Toi, tu sais de quoi je parle, hein?

J’avoue, je suis légèrement addict à mon téléphone mais dans le cas des Rencontres de Cambremer, il m’était vraiment indispensable. En tant que blogueuse invitée, on attendait de moi que je communique sur l’évènement en direct live. Ça n’a pas été le cas. Même le wifi de l’hôtel faisait des siennes.
Alors tant pis, dans ce billet, je vais te dire rapidement ce que j’ai fait le week-end dernier.

Vendredi dernier, après un long voyage sous la pluie (normande), j’ai débarqué à Cambremer dans le froid (normand). Nous avions rendez-vous au resto « Au p’tit Normand » où nous avons très bien mangé (normand).

Dîner au P'tit Normand

Le Repos des Chineurs

A notre table, Stéphane Grandval du Manoir (normand) de Grandouet, un producteur (normand) nous a parlé du terroir (normand) qui fait la particularité et la richesse des produits AOP/AOC (normands). Et fatigués, nous sommes allés nous coucher dans une ravissante chambre d'hôte (normande), le Repos des Chineurs. Comme tu l’auras remarqué, dès que tu poses le pied en Normandie, tu te normandises.

Stéphane Grandval

Mais ne crois pas que j’ironise sur le temps qu’il fait en Normandie. Il fait partie du terroir. C’est lui qui fait que le bocage normand est aussi joliment vert. C’est lui qui nourrit la terre, cette terre sur laquelle poussent l’herbe et le pommier, l’herbe qui enrichira le lait de la vache puis le camembert, le livarot, le pont-l’évêque, le neufchâtel, la crème et le beurre, le pommier, lui, qui donnera la pomme du cidre, du calvados et du pommeau. C’est grâce à ça et comme ça que Stéphane gagne sa vie : il met son savoir-faire, transmis de génération en génération, au service du terroir pour nous vendre du plaisir. Et après avoir visité son exploitation, son verger, ses vaches, découvert les contraintes qu’imposent d’être sous Appellation, on se dit que c’est rassurant de savoir qu’il y a encore de nobles façons de gagner sa croûte.
Au fait, il a fait beau tout le reste du week-end. Un vrai temps normand quoi !!!

Vieux pressoir du Manoir de Grandouet

Normande de Stéphane Grandval

PS: tu es le bienvenu au Manoir de Grandouet pour une visite du pressoir. N'hésite surtout pas, la famille Grandval t'accueillera chaleureusement pour t'expliquer tout ce que tu dois savoir sur le cidre Pays d'Auge (le leur est souvent médaillé et délicieux), le pommeau et le calvados.
PSbis: remerciements chaleureux à l'agence Michèle Frêné et à Elsa, notre blogueur-sitting, aux différents producteurs, chefs et organisateurs rencontrés sur place. Vous faites un taf de malade!!!

Cidre Pays d'Auge Grandval

MUG PUDDING A LA NORMANDE
  Pour garder un pied en Normandie, voici une recette hyper simple et vraiment délicieuse. Je l’ai réalisée avec des croissants rassis qu’il me restait mais tu peux opter pour de la brioche rassise ou du pain rassis tout bêtement. Le tout cuit 5-6 minutes au micro-ondes, on terminera en arrosant de pommeau (équivalent du pineau des Charentes sauf que dans le cas du pommeau, c’est du calvados qui est coupé au moût de pommes) et en dressant une quenelle de crème d’Isigny (une crème fraîche épaisse AOP). Tu trouves la crème d’Isigny assez facilement, au rayon frais. Pour le pommeau, un caviste devrait faire l’affaire. Ptêt dans une grande surface,  je ne sais pas. Sinon, du pineau ou un peu de rhum.

Ingrédients pour 2 mugs :
-2 croissants rassis (ou 75g de brioche rassise ou de pain rassis)
-25cl de lait
-1 œuf
-40g de sucre
-1 cuillère à café de concentré de vanille (ou un sachet de sucre vanillé)
-1 pomme
-du pommeau (j'ai opté pour le pommeau Huet, médaille d'or)
-de la crème d’Isigny

20160502_124438-01[1]

20160502_124458-01[1]

Partage équitablement le lait dans les mugs. Partage également le sucre et la vanille. Fais chauffer 2 minutes au four micro-ondes puissance MAX. Pendant ce temps, épluche, retire le cœur et découpe la pomme en dés. Bats l’œuf puis partage-le équitablement dans les mugs. Mélange. Emiette les croissants puis dispose les morceaux équitablement dans les mugs. Tu partages aussi les dés de pommes. Hop, au four micro-ondes durant 5-6 minutes puissance MAX. Ça risque de déborder mais c’est pas grave, c’est stylé et fait maison. Laisse tiédir. Avant de servir, tu arroses d’un peu de pommeau et tu déposes une généreuse cuillère à café de crème d’Isigny (ou de la crème fraîche tradi mais c’est moins bon !!!)

20160502_124752-01[1]

20160502_124953-01[1]